Faire un puzzle avec jigsawplanet

jigsawplanet.com est un site de partage de puzzles, on peut résoudre les puzzles déposés par d’autres internautes mais aussi y déposer ses propres puzzles et les partager avec ses amis.

 

Aller sur le site de jigsawplanet

Ouvrir un navigateur internet et saisir dans la zone de recherche jigsawplanet. Cliquer sur le résultat menant à https://www.jigsawplanet.com/?lang=fr . On arrive sur la page d’accueil, c’est à partir d’ici que l’on peut jouer avec les puzzles des autres internautes.

Créer son propre puzzle

Cliquer sur le bouton « créer » en haut de la page, une nouvelle page s’ouvre. Cliquer sur le bouton « choisir un fichier… » ou « Parcourir… » qui se trouve devant « Image ». Une fenêtre s’ouvre pour aller chercher l’image voulue sur l’ordinateur, cliquer dans le volet de gauche sur le dossier où se trouve l’image et faire un clic sur l’image pour la sélectionner puis sur « Ouvrir ». Le nom du fichier s’ajoute automatiquement, on peut le modifier si on veut. On peut choisir la difficulté (nombre et forme des pièces), si la case rotation est décochée, les pièces seront toutes dans le bon sens, dans le cas contraire, le joueur devra faire un double clic sur les pièces pour les faire tourner. On peut ajouter des mots-clés si on veut aider les autres internautes à trouver notre puzzle, sinon, on ne met rien. Une fois terminé, cliquer sur « Créer » et patienter le temps de la création du puzzle.

Jouer et partager

Quand on est sur l’écran du puzzle, on peut le résoudre (en étant chronométré) mai son peut aussi faire jouer nos contacts. Cliquer sur le bouton « Partager » situé en dessus du puzzle puis sur « Adresse email ». Une nouvelle page s’ouvre avec un lien, faire un clic droit dessus et cliquer sur « copier » dans le menu qui s’est ouvert. Ouvrir un nouvel onglet et se rendre sur la page de la messagerie (gmail par exemple), créer un nouveau message, choisir les destinataires et un objet. Ensuite, dans la zone principale du message, faire un clic droit et cliquer sur « coller » dans le menu ce qui nous insère le lien cliquable dans le message. On peut maintenant envoyer le message.

Faire une affiche avec le GIMP – gérer les calques

the gimp

Nous allons faire une affiche pour vendre une voiture d’occasion (c’est un exemple) avec la photo de la voiture, du texte en dessus et en dessous, un cache avec la marque de la voiture sur la plaque d’immatriculation et le prix en transparence par dessus la photo de la voiture.

 

Premier calque : arrière plan

Après avoir ouvert le Gimp, cliquer sur le menu « fichier » puis sur « nouvelle image ». Dans la fenêtre qui s’est ouverte, changer l’unité de mesure de « px » (pixels) en « cm » (centimètres), effacer ce qu’il y a en largeur et saisir « 21 », effacer la hauteur et saisir « 29,7 », le Gimp arrange les valeurs, cliquer sur « OK »

Deuxième calque : photo

Cliquer sur le menu « Fichier » puis sur « Ouvrir en tant que calques… » , chercher la photo de la voiture sur l’ordinateur (sur le gimp, les noms des dossiers ne sont pas traduits :  Téléchargements = downloads, Images = Pictures), sélectionner l’image et cliquer sur « ouvrir ». L’image est beaucoup trop grande, changer le zoom en bas de l’écran à 12.5% (on peut aussi maintenir « Ctrl » enfoncé et tourner la molette de la souris). Choisir l’outil de mise à l’échelle dans le volet de gauche et cliquer sur la photo de la voiture, le quadrillage et les poignées s’affichent sur la voiture et la fenêtre de mise à l’échelle s’ouvre. Il faut que la chaîne qui relie la hauteur et la largeur soit liée (si ce n’est pas le cas, cliquer dessus), régler la largeur à 21 cm et cliquer sur « Echelle ». L’image n’est pas à sa place, choisir l’outil de déplacement dans le volet de gauche (quatre flèches) et déplacer l’image en faisant un glisser/déposer pour l’amener au milieu du premier claque (arrière-plan), enfin remettre le zoom à 66.7%.

Troisième calque : cache de la plaque

On est allé télécharger sur Internet le logo du fabricant de la voiture et on a choisi une image assez allongée pour ne pas trop la déformer en la mettant sur la plaque. Cliquer sur le menu « fichier » puis sur « Ouvrir en tant que calques… » , chercher l’image dans « downloads » normalement, cliquer dessus puis sur « ouvrir ». L’image est toujours trop grande, utiliser l’outil de mise à l’échelle pour l’amener à peu près à la taille de la plaque d’immatriculation. Il va falloir faire un fond opaque au logo, cliquer sur le bouton « nouveau calque » en dessous de la liste des calques dans le volet de droite, une fenêtre s’ouvre, cliquer sur « OK ». Choisir l’outil de sélection rectangulaire et tracer un rectangle qui encadre le logo. Choisir l’outil de remplissage (pot de peinture), cliquer sur la couleur de premier plan (rectangle noir sous les outils) et cliquer dans le rectangle de sélection pour le remplir. Le fond opaque recouvre le logo, cliquer sur le calque du fond opaque dans le volet de droite puis sur la flèche verte vers la bas en dessous de la liste des calques pour intervertir sa position avec celle du logo. On va fusionner ces deux calques, cliquer sur le calque du logo puis sur le menu calque et enfin sur fusionner vers le bas. Il ne reste plus qu’à choisir l’outil perspective dans le volet de gauche, cliquer sur la logo et amener chaque coin du cache sur les coins de la plaque d’immatriculation.

Quatrième et cinquième calques : zones de textes

Choisir l’outil texte dans le volet de gauche et tracer une zone de texte dans la partie supérieure de l’affiche (peu importe sa forme et sa taille, on peut les modifier à tout moment en amenant le pointeur sur les bordures ou les coins de la zone). Chaque zone de texte se crée dans un nouveau calque. Comme dans le traitement de texte, on peut choisir la mise en forme (type de police, taille, couleur…) avant d’écrire, ou  bien écrire d’abord, sélectionner le texte et faire la mise en forme après. Dans la zone du haut de la page, on met les informations sur la voiture : année; kilométrage, etc… On peut ensuite créer une autre zone de texte en dessous de la photo et y mettre les informations de contact (téléphone, emal…)

Sixième calque : prix

Toujours avec l’outil texte, créer une grande zone de texte sur la photo et écrire en gros le prix. Avec le même principe que pour le logo du fabricant, on va dessiner un fond opaque sur le prix (nouveau calque -> rectangle de sélection -> remplissage -> inverser les calques -> fusionner vers le bas). Pour incliner le prix (toujours sélectionné), on va choisir l’outil de rotation, cliquer sur le prix, la fenêtre de rotation s’ouvre, déplacer le curseur bleu jusqu’à l’inclinaison voulue et cliquer sur « rotation ». Pour finir, ajuster l’opacité du calque en déplaçant le curseur d’opacité situé en dessus de la liste des calques.

Enregistrer l’image

On va d’abord enregistre l’image au format .xcf (format gimp) qui nous permettra de faire facilement des modifications si besoin, cliquer sur le menu « fichier » puis « enregistrer, choisir l’emplacement où l’on veut enregistrer l’image, lui donner un nom (en haut de l’écran) et cliquer sur « enregistrer ». On va ensuite enregistrer l’image finie, cliquer sur le menu « fichier » puis sur « exporter… », dans la fenêtre qui s »est ouvert, choisir l’emplacement, le nom du fichier et en bas de l’écran, cliquer sur le « + » sélectionner le type de fichier, dans le menu, choisir « Image PNG » ou « Image JPEG ». et cliquer sur « Exporter », dans le fenêtre suivante, ne pas toucher aux réglages et cliquer sur « OK ».

Paint.net – calques

logo paint.netpaint.net est un logiciel de traitement et de conception d’image qui peut se télécharger sur https://www.getpaint.net/(attention aux copies) sous forme de dossier compressé, il faudra le décompresser pour l’installer (clic droit sur dossier compressé puis « Extraire tout… »). C’est une bonne alternative au GIMP puisque comme lui, il propose la gestion des calques mais il est beaucoup plus simple. Dans cet exercice, on prend une photo de couple et on ajoute dessus les couleurs et le texte de la série télé « un gars une fille ».

Continue reading « Paint.net – calques »

Faststone Image Viewer

Logo FaststoneFaststone est un logiciel qui permet de trier, organiser et retoucher ses images. Il se télécharge depuis le site de faststone : http://www.faststone.org .

 

Ouverture de Faststone – Navigateur

A l’ouverture de Faststone, on arrive sur une fenêtre de navigation, qui comme l’explorateur de fichiers de l’ordinateur permet de visualiser et de manipuler les fichiers (surtout les images) de l’ordinateur ou des lecteurs branchés dessus. On peut changer de vue grâce aux outils en haut à droite de la fenêtre. Dans la vue « Navigation (gauche) », on trouve en haut à gauche l’arborescence de l’ordinateur, quand un dossier est sélectionné dans ce volet, on voit son contenu dans la partie de droite et quand une photo est sélectionnée dans cette partie, on voit son aperçu en bas à gauche. Pour voir une image en plein écran, il faut faire un double-clic dessus ou cliquer sur le bouton « Plein écran » en haut à droite.

Vue plein écran

On peut arriver aussi à la vue plein écran en ouvrant une image depuis l’explorateur de fichiers de l’ordinateur. Les outils ne sont pas visibles quand on ouvre une image en plein écran dans Faststone, il faut déplacer le pointeur. En l’amenant en haut, on trouve le menu de navigation qui permet de voir toutes les photos du dossier et même de retrouver toutes celles de l’ordinateur en cliquant sur le menu « arborescence » à gauche. En amenant le pointeur vers le bas, on a le menu fichier avec des boutons rapides vers plusieurs fonctions. En amenant le pointeur vers la droite, on ouvre le menu propriétés qui nous donne plein de renseignements sur l’image. Enfin, si on amène le pointeur vers la gauche, on trouve le menu de traitement et retouche.

Traitement et retouche d’images

Le menu de gauche est divisé en plusieurs parties, Fichiers et diaporamas nous permet d’ouvrir ou d’enregistrer l’image, la deuxième partie sert à faire les cadrages et rotations ainsi que l’ajout de formes ou de texte avec « dessiner » ou d’effacer un objet gênant sur une photo avec « cloner/réparer ». La partie « Couleurs » permet de faire les réglages de couleur et de luminosité et enfin la partie « Effets » sert à ajouter des effets ou des cadres. La plupart de ces fonctions ouvrent une fenêtre dans laquelle on fait les modifications, chaque fenêtre dispose d’un bouton « OK » pour valider et d’un bouton « Annuler » pour annuler les modifications. Une fois que les modifications sont terminées, on peut aller dans la barre d’outils du bas et cliquer sur la disquette « Enregistrer sous » pour enregistrer notre image sous un autre nom pour ne pas écraser l’original.

Utiliser l’outil Capture d’écran

Outil capture

L’outil Capture d’écran nous permet d’enregistrer sous forme d’image ce que l’on voit à l’écran de l’ordinateur. On peut ensuite y apporter quelques modifications et utiliser cette capture ailleurs.

 

Ouvrir l’outil et l’épingler à la barre des tâches

Si l’on a pas de raccourci vers l’outil capture, il va falloir aller chercher l’outil, soit en tapant son nom dans la zone de recherche en bas de l’écran, soit en ouvrant le menu démarrer et dans la liste alphabétique des programmes, cliquer sur « Accessoires Windows », la liste des accessoires s’ouvre et cliquer sur « Outil capture ».

Une fois l’outil capture ouvert, faire un clic droit sur son icône dans la barre des tâches puis cliquer sur « Épingler à la barre des tâches ». Si il est marqué « Désépingler de la barre des tâches », cela veut dire que l’outil est déjà attaché, donc il n’y a rien à faire.

Prendre une capture

Il existe plusieurs types de capture que l’on peut choisir en cliquant sur le bouton « mode » ou sur la petite flèche à côté du bouton « Nouveau » en fonction des versions. La capture forme libre permet de tracer à main levée le contour de ce que l’on veut capturer, la capture fenêtre permet de capturer toute la fenêtre active derrière l’outil capture et enfin la capture rectangulaire que l’on va utiliser ici.

L’outil capture peut être en mode « attente » : mon écran a des couleurs normales et mon pointeur est normal également ; ou bien en mode « capture » : l’écran est blanchi terne et le pointeur a une forme de croix ou de ciseaux. Pour passer en mode attente, il faut cliquer sur le bouton « annuler » et pour passer en mode « capture », il faut cliquer sur « nouveau ». Pour prendre une capture d’écran, il suffit de se mettre en mode capture, d’amener le pointeur en forme de croix  dans un coin de ce que l’on veut capturer, de rester appuyé sur le bouton gauche de la souris et de tracer la diagonale avec le pointeur. Quand on lâche le bouton gauche, on a un aperçu de ce que l’on a capturé, si le résultat ne convient pas, il suffit de cliquer à nouveau sur « Nouveau » et de retracer ce que l’on veut capturer.

Modifier et enregistrer la capture

Un fois la capture effectuée, on peut écrire dessus en cliquant auparavant sur l’icône stylet de l’outil capture, on peut aussi surligner des zones en choisissant l’outil « surligner » et on peut gommer ce qu’on a fait avec l’outil gomme.

Pour enregistrer la capture sur l’ordinateur, il faut cliquer sur la disquette, une fenêtre s’ouvre où il faudra choisir où enregistrer l’image et le nom qu’on veut lui donner et cliquer sur « Enregistrer ». Sans avoir à enregistrer notre capture, elle est déjà dans le « presse-papier » , c’est à dire que je peux la coller où je veux : dans un e-mail, sur un document traitement de texte ou tableur, etc..

Faire une animation avec VidéoPad

logo VidéopadVidéoPad est un  logiciel de montage vidéo ressemblant à Windows Live Movie Maker (arrêté en janvier 2017). Il se télécharge sur le site de NCH software www.nchsoftware.com/videopad/fr . Il permet également de réaliser comme ici des diaporamas avec images, vidéos et musique.

 

Continue reading « Faire une animation avec VidéoPad »

Envoyer de gros fichiers avec WeTransfer

logo wetransferOn ne peut pas envoyer un ou plusieurs fichiers volumineux en pièce jointe à un email (pas plus de 15 ou 20 Mo). Pour envoyer de tels fichiers il faut utiliser le « cloud » comme dans cette fiche ou passer par un service externe comme wetransfer. Continue reading « Envoyer de gros fichiers avec WeTransfer »

Télécharger (légalement) depuis Youtube

youtubeYoutube est le service de partage de vidéo de Google et le premier dans le monde. On peut télécharger du contenu depuis youtube sur notre ordinateur dans la mesure ou il n’est pas protégé par les droits d’auteur.

Continue reading « Télécharger (légalement) depuis Youtube »