Utiliser deux fenêtres à l’écran

windows 10

Dans plusieurs situations, on peut avoir besoin d’afficher deux programmes ou deux fenêtres du même programme à l’écran. Dans notre exemple, on va « glisser-déposer » des images depuis le navigateur Internet vers la bibliothèque Images de l’ordinateur.

 

préparer les deux fenêtres

On va commencer par ouvrir le navigateur Internet de son choix et le mettre en plein écran s’il ne l’est pas en cliquant sur le bouton « Carré » en haut à droite de la fenêtre. On ouvre en suite l’explorateur de fichiers et on répète l’opération pour le mettre en plein écran s’il ne l’est pas. Pour se rendre dans le dossier désiré, cliquer sur « Images » dans le volet de navigation à gauche de la fenêtre et ouvrir le dossier dans lequel on veut mettre les images en faisant un double-clic dessus.

Afficher les fenêtres en demi-écran

Quand l’explorateur de fichiers est ouvert maintenir la touche « windows » du clavier enfoncée (elle se situe à gauche de la barre espace) et appuyer sur la touche flèche à gauche  (les flèches directionnelles se trouvent en général en dessous de la touche « Entrée ». L’explorateur de fichier occupe le demi-écran de gauche et l’ordinateur affiche dans le demi-écran de droite les miniatures des fenêtres actives. Il suffit de faire un clic gauche sur la fenêtre que l’on veut dans le demi-écran de droite. Toutes ces opérations peuvent se faire dans l’autre sens (commencer par le navigateur ou tout autre programme ou commencer par le demi-écran de droite).

Rappel sur le glisser-déposer

Pour glisser-déposer un élément (dans notre cas depuis le navigateur vers l’explorateur de fichiers), il faut amener le pointeur sur l’élément à déplacer, rester appuyé sur le bouton gauche de la souris et déplacer l’élément jusqu’à l’endroit où l’on veut le placer et lâcher le bouton. Tant que le bouton gauche est enfoncé, on peut faire ce que l’on veut avec la souris mais dès qu’on lâche le bouton, la manipulation est terminée. On peut toujours annuler la dernière manipulation en restant appuyé sur la touche « Ctrl » et en tapant « Z ».

Faire un graphique avec Calc

openoffice calc

Pour faire un graphique dans Calc, on a pris la participation à des élections municipales et on fait un camembert pour représenter l’abstention.

 

Saisir les données

On va saisir « Inscrits » en A1, pour valider et sélectionner B1, taper sur la touche tabulation (les deux flèches à gauche de la touche « A »; saisir directement le nombre d’inscrits « 92636 » et valider avec « Entrée », la sélection passe en A2. Saisir « Abstentions », Tabulation, et le nombre d’abstentions « 42589 » », valider avec « Entrée » et saisir « Votants » en  A3. On va calculer le nombre de votants, tout d’abord, sélectionner la cellule B3 où l’on veut inscrire le résultat et cliquer sur le bouton « = » devant la ligne de formule. Ensuite cliquer sur le nombre d’inscrits, « B1 » s’inscrit dans la barre de formule, saisir le « – » avec le clavier puis cliquer sur le nombre d’abstentions, « B2 » s’inscrit dans la ligne de formule, valider avec « Entrée », le résultat s’affiche (50047). Sélectionner A4, saisir « Blancs ou nuls », taper tabulation et saisir le nombre de blancs (3208), valider avec « Entrée » et saisir « Exprimés » en A5. De la même façon, on va lui faire calculer le nombre d’exprimés en sélectionnant B5, cliquer sur le « = » puis sur B3, taper « -« , puis clic sur B4 et valider avec « Entrée »

Calculer les pourcentages, mettre en forme

Sélectionner la cellule C2, cliquer sur le « = » devant la barre de formule cliquer sur le nombre d’abstentions puis taper sur la barre oblique « / » et cliquer sur le nombre d’inscrits, on doit avoir « =B2/B1 » dans la barre de formule. Recommencer l’opération pour avoir en C3 « =B3/B1 », en C4 « =B4/B3 » et en C5 « =B5/B3 ». Pour mettre en forme, sélectionner tout le tableau en amenant le pointeur dans la case C5, rester appuyé sur le bouton gauche et glisser jusqu’à A1. Cliquer ensuite sur le menu « Format » puis sur « Autoformat », une fenêtre s’ouvre, choisir la mise en forme que l’on veut (jaune par exemple) en valider avec « OK ». Pour choisir la façon d’afficher les chiffres, sélectionner la colonne « B » en cliquant sur la lettre, faire un clic droit dessus et cliquer sur « Formater les cellules », une fenêtre s’ouvre, dans l’onglet « Nombre », sélectionner l’affichage « -1 234 » (avec le séparateur de milliers) et valider avec « OK ». Sélectionner ensuite la colonne « C » et cliquer sur le symbole « % » dans la barre d’outils.

Ajouter la graphique

Avant d’jouter le graphique, il est primordial de bien sélectionner les éléments que l’on veut voir apparaître sur le graphique, dans notre cas « Abstentions » et « votants » ainsi que les pourcentages qui vont avec. Amener le pointeur sur « Abstentions », rester appuyé sur le bouton gauche et glisser jusqu’à « Votants ». Ensuite, maintenir la touche « Ctrl » enfoncée, et sélectionner les pourcentages. Cliquer ensuite sur le bouton « Diagramme » dans le première barre d’outils, la fenêtre d’assistant diagramme s’ouvre, elle comporte quatre étapes. Tout d’abord, choisir le type de diagramme (dans notre cas « secteur ») et cliquer sur suivant. On ne change pas la zone de données, on l’avait sélectionnée avant, cliquer sur suivant. On ne modifiera pas les séries de données, cliquer sur suivant, dans la dernière étape, on donne un nom au graphique « Participation 1er tour » par exemple et clic sur « Terminer ».

Pour régler la taille et la position de notre graphique, il y a deux types de sélection. En faisant un clic sur la zone de graphique, il y a les poignées vertes autour de la zone, cette sélection permet de déplacer et redimensionner la zone du graphique. En faisant un double clic sur la zone de graphique, il y a les poignées noires autour de la zone, cette sélection permet de sélectionner les élément un à un à l’intérieur de la zone (titre, légende, etc…) et de les modifier ou les déplacer.

Mettre en page

Pour finaliser, cliquer sur le bouton « Aperçu » (loupe). Pour régler les options de mise en page, cliquer sur « Formater la page ». Une fenêtre s’ouvre, dans l’onglet « page », modifier l’orientation si besoin et cocher les deux cases d’alignement horizontal et vertical. Dans l’onglet « En-tête », décocher la première case « activer l’en-tête », répéter l’opération dans l’onglet « pied de page » et cliquer sur « OK ». Si le tableau est trop grand ou trop petit régler le facteur d’échelle avec la réglette situé à droite de « marges. Si on a besoin de partager notre tableau il vaut mieux l’enregistrer au format PDF, cliquer sur le bouton « export direct au format PDF » (à côté de l’imprimante), choisir l’endroit où l’on veut l’enregistrer, son nom et cliquer sur « Enregistrer ».

Nettoyage avec Glary Utilities

glary utilities

Glary Utilities est un utilitaire de nettoyage comme Ccleaner ou IObit system care, le but est de supprimer les fichiers qui encrassent l’ordinateur avec le temps.

 

Créer un point de restauration

Ouvrir le panneau de configuration, cliquer sur « Système et sécurité », puis « système ». Cliquer sur « Protection du système » dans le volet de gauche, une fenêtre s’ouvre. La protection doit être activée, si ce n’est pas le cas, cliquer sur « Configurer » et activer la protection du lecteur « C: ».Sélectionner le lecteur « C: » et cliquer sur « Créer », une fenêtre s’ouvre pour donner un nom au point de restauration, lui donner un nom et cliquer sur « Créer », patienter jusqu’à que le point de restauration soit créer et cliquer sur « OK » et fermer toutes les fenêtres

Télécharger et installer Glary Utilities

Ouvrir un navigateur, demander Glary utilities à un moteur de recherche et se rendre sur le site de Glarysoft : https://www.glarysoft.com. Cliquer sur le bouton « download now » puis si on utilise firefox sur le bouron « enregistrer ». Une fois le téléchargement terminé, lancer le programme d’installation et suivre les instructions à l’écran (il n’y a pas de piège). A la fin de l’installation, la case « lancer Glary Utilities » est cochée, cliquer sur « Terminer » pour lancer le programme.

Lancer le nettoyage

La fenetre de Glary utilities possede trois onglets, pour le nettoyage, on va utiliser l’onglet « Maintenance 1-click », cocher toutes les case et cliquer sur « analyser », l’analyse prend quelques minutes. Une fois l’analyse terminée, cliquer sur « réparer », encore qulques minutes d’attente… Une fois la réparation terminée, ne laisser que les deux premières cases cochées et relancer une analyse, si des problèmes ont été trouvés, relancer la réparation et analyser à nouveau. Quand il n’y a plus de problèmes, le nettoyage est terminé.

Défragmenter les disques

Dans l’onglet « advanced tools » cliquer sur le menu « Optimiser » puis cliquer sur « défragmenteur de disques », sélectionner tous les disques puis choisir « défragmenter et optimiser » et cliquer sur « démarrer », la défragmentation prend également plusieurs minutes (15 à 30).

attention

Si votre ordinateur est équipé de disques SSD glary utilities affichera un message d’erreur en anglais du type « It seems that your systems got solid state… ». Dans ce cas ne pas faire de défragmentation.

 

Désinstaller Glary Utilities

Ouvrir la fenêtre des paramètres (menu Windows -> roue crantée), cliquer sur « applications » et chercher Glary utilities, cliquer dessus puis sur « désinstaller » et à nouveau sur « désinstaller » dans la fenêtre qui s’est ouverte, une fenêtre de confirmation s’ouvre, cliquer sur « oui ».

Faire un puzzle avec jigsawplanet

jigsawplanet.com est un site de partage de puzzles, on peut résoudre les puzzles déposés par d’autres internautes mais aussi y déposer ses propres puzzles et les partager avec ses amis.

 

Aller sur le site de jigsawplanet

Ouvrir un navigateur internet et saisir dans la zone de recherche jigsawplanet. Cliquer sur le résultat menant à https://www.jigsawplanet.com/?lang=fr . On arrive sur la page d’accueil, c’est à partir d’ici que l’on peut jouer avec les puzzles des autres internautes.

Créer son propre puzzle

Cliquer sur le bouton « créer » en haut de la page, une nouvelle page s’ouvre. Cliquer sur le bouton « choisir un fichier… » ou « Parcourir… » qui se trouve devant « Image ». Une fenêtre s’ouvre pour aller chercher l’image voulue sur l’ordinateur, cliquer dans le volet de gauche sur le dossier où se trouve l’image et faire un clic sur l’image pour la sélectionner puis sur « Ouvrir ». Le nom du fichier s’ajoute automatiquement, on peut le modifier si on veut. On peut choisir la difficulté (nombre et forme des pièces), si la case rotation est décochée, les pièces seront toutes dans le bon sens, dans le cas contraire, le joueur devra faire un double clic sur les pièces pour les faire tourner. On peut ajouter des mots-clés si on veut aider les autres internautes à trouver notre puzzle, sinon, on ne met rien. Une fois terminé, cliquer sur « Créer » et patienter le temps de la création du puzzle.

Jouer et partager

Quand on est sur l’écran du puzzle, on peut le résoudre (en étant chronométré) mai son peut aussi faire jouer nos contacts. Cliquer sur le bouton « Partager » situé en dessus du puzzle puis sur « Adresse email ». Une nouvelle page s’ouvre avec un lien, faire un clic droit dessus et cliquer sur « copier » dans le menu qui s’est ouvert. Ouvrir un nouvel onglet et se rendre sur la page de la messagerie (gmail par exemple), créer un nouveau message, choisir les destinataires et un objet. Ensuite, dans la zone principale du message, faire un clic droit et cliquer sur « coller » dans le menu ce qui nous insère le lien cliquable dans le message. On peut maintenant envoyer le message.

Faire une affiche avec le GIMP – gérer les calques

the gimp

Nous allons faire une affiche pour vendre une voiture d’occasion (c’est un exemple) avec la photo de la voiture, du texte en dessus et en dessous, un cache avec la marque de la voiture sur la plaque d’immatriculation et le prix en transparence par dessus la photo de la voiture.

 

Premier calque : arrière plan

Après avoir ouvert le Gimp, cliquer sur le menu « fichier » puis sur « nouvelle image ». Dans la fenêtre qui s’est ouverte, changer l’unité de mesure de « px » (pixels) en « cm » (centimètres), effacer ce qu’il y a en largeur et saisir « 21 », effacer la hauteur et saisir « 29,7 », le Gimp arrange les valeurs, cliquer sur « OK »

Deuxième calque : photo

Cliquer sur le menu « Fichier » puis sur « Ouvrir en tant que calques… » , chercher la photo de la voiture sur l’ordinateur (sur le gimp, les noms des dossiers ne sont pas traduits :  Téléchargements = downloads, Images = Pictures), sélectionner l’image et cliquer sur « ouvrir ». L’image est beaucoup trop grande, changer le zoom en bas de l’écran à 12.5% (on peut aussi maintenir « Ctrl » enfoncé et tourner la molette de la souris). Choisir l’outil de mise à l’échelle dans le volet de gauche et cliquer sur la photo de la voiture, le quadrillage et les poignées s’affichent sur la voiture et la fenêtre de mise à l’échelle s’ouvre. Il faut que la chaîne qui relie la hauteur et la largeur soit liée (si ce n’est pas le cas, cliquer dessus), régler la largeur à 21 cm et cliquer sur « Echelle ». L’image n’est pas à sa place, choisir l’outil de déplacement dans le volet de gauche (quatre flèches) et déplacer l’image en faisant un glisser/déposer pour l’amener au milieu du premier claque (arrière-plan), enfin remettre le zoom à 66.7%.

Troisième calque : cache de la plaque

On est allé télécharger sur Internet le logo du fabricant de la voiture et on a choisi une image assez allongée pour ne pas trop la déformer en la mettant sur la plaque. Cliquer sur le menu « fichier » puis sur « Ouvrir en tant que calques… » , chercher l’image dans « downloads » normalement, cliquer dessus puis sur « ouvrir ». L’image est toujours trop grande, utiliser l’outil de mise à l’échelle pour l’amener à peu près à la taille de la plaque d’immatriculation. Il va falloir faire un fond opaque au logo, cliquer sur le bouton « nouveau calque » en dessous de la liste des calques dans le volet de droite, une fenêtre s’ouvre, cliquer sur « OK ». Choisir l’outil de sélection rectangulaire et tracer un rectangle qui encadre le logo. Choisir l’outil de remplissage (pot de peinture), cliquer sur la couleur de premier plan (rectangle noir sous les outils) et cliquer dans le rectangle de sélection pour le remplir. Le fond opaque recouvre le logo, cliquer sur le calque du fond opaque dans le volet de droite puis sur la flèche verte vers la bas en dessous de la liste des calques pour intervertir sa position avec celle du logo. On va fusionner ces deux calques, cliquer sur le calque du logo puis sur le menu calque et enfin sur fusionner vers le bas. Il ne reste plus qu’à choisir l’outil perspective dans le volet de gauche, cliquer sur la logo et amener chaque coin du cache sur les coins de la plaque d’immatriculation.

Quatrième et cinquième calques : zones de textes

Choisir l’outil texte dans le volet de gauche et tracer une zone de texte dans la partie supérieure de l’affiche (peu importe sa forme et sa taille, on peut les modifier à tout moment en amenant le pointeur sur les bordures ou les coins de la zone). Chaque zone de texte se crée dans un nouveau calque. Comme dans le traitement de texte, on peut choisir la mise en forme (type de police, taille, couleur…) avant d’écrire, ou  bien écrire d’abord, sélectionner le texte et faire la mise en forme après. Dans la zone du haut de la page, on met les informations sur la voiture : année; kilométrage, etc… On peut ensuite créer une autre zone de texte en dessous de la photo et y mettre les informations de contact (téléphone, emal…)

Sixième calque : prix

Toujours avec l’outil texte, créer une grande zone de texte sur la photo et écrire en gros le prix. Avec le même principe que pour le logo du fabricant, on va dessiner un fond opaque sur le prix (nouveau calque -> rectangle de sélection -> remplissage -> inverser les calques -> fusionner vers le bas). Pour incliner le prix (toujours sélectionné), on va choisir l’outil de rotation, cliquer sur le prix, la fenêtre de rotation s’ouvre, déplacer le curseur bleu jusqu’à l’inclinaison voulue et cliquer sur « rotation ». Pour finir, ajuster l’opacité du calque en déplaçant le curseur d’opacité situé en dessus de la liste des calques.

Enregistrer l’image

On va d’abord enregistre l’image au format .xcf (format gimp) qui nous permettra de faire facilement des modifications si besoin, cliquer sur le menu « fichier » puis « enregistrer, choisir l’emplacement où l’on veut enregistrer l’image, lui donner un nom (en haut de l’écran) et cliquer sur « enregistrer ». On va ensuite enregistrer l’image finie, cliquer sur le menu « fichier » puis sur « exporter… », dans la fenêtre qui s »est ouvert, choisir l’emplacement, le nom du fichier et en bas de l’écran, cliquer sur le « + » sélectionner le type de fichier, dans le menu, choisir « Image PNG » ou « Image JPEG ». et cliquer sur « Exporter », dans le fenêtre suivante, ne pas toucher aux réglages et cliquer sur « OK ».

Paint.net – calques

logo paint.netpaint.net est un logiciel de traitement et de conception d’image qui peut se télécharger sur https://www.getpaint.net/(attention aux copies) sous forme de dossier compressé, il faudra le décompresser pour l’installer (clic droit sur dossier compressé puis « Extraire tout… »). C’est une bonne alternative au GIMP puisque comme lui, il propose la gestion des calques mais il est beaucoup plus simple. Dans cet exercice, on prend une photo de couple et on ajoute dessus les couleurs et le texte de la série télé « un gars une fille ».

Continue reading « Paint.net – calques »